HISTOIRE DE LA DECADENCE DE L EMPIRE APRES CHARLEMAGNE . SECOND DE PARTIE- PARIS AÑO 1679


7 fotos

  • Artikel: 1

    Zustand: Normal (con señales de uso normal)


    Paris, Chez Sébastien Mabre-Cramoisy, 1686. In-quarto (199 X 263) veau fauve granité, armes dorées sur le premier plat, dos cinq nerfs, caissons dorés avec fleuron central, pièce de titre maroquin grenat, coupes ornées, tranches mouchetées en rouge (reliure de l'époque) ; titre-frontispice , titre orné d'une vignette, (7) ff. (épitre et sommaire), 575 pages, (1) page et (1) f. de permission et privilège. Un feuillet (pages 543-544) est entièrement manuscrit sur papier ancien, en un fac-similé bien réalisé, probablement au XIXe. Coiffes et coins restaurés. EDITION illustrée d'un beau titre-frontispice entièrement gravé par Jacques Follain d'après un dessin de Pierre Sevin, d'une vignette gravée sur la page de titre (marque de l'imprimeur), d'une tête-de-chapitre gravée par Chauveau d'après Jacques Lalouète ou Lalouette, d'une lettrine gravée. La première édition a été éditée en 1679 (CIORANESCU, 44423). Louis MAIMBOURG (1620-1686), célèbre jésuite, a composé un grand nombre d'ouvrages, notamment historiques, qui connurent un certain succès. Le philosophe et écrivain français Pierre Bayle (1647-1706) trouvait en effet que Maimbourg avait un talent particulier pour l'histoire : « Il répand dans ses ouvrages historiques beaucoup d'agrément, plusieurs traits vifs, et quantité d'instructions incidentes. Il y a peu d'historiens, même parmi ceux qui écrivent mieux que lui et qui ont plus de savoir, qui aient l'adresse d'attacher le lecteur comme il le fait. » (MICHAUD, XXVI, 130-131). Exemplaire en BEL ETAT, aux ARMES de Thomas II de MORAND, baron du Mesnil-Garnier, seigneur d'Eterville, Courseulles et Soulles (1584-1651). « Comme il avait fondé en 1620 des prix à perpétuité qui devaient être distribués au collège du Mont à Caen, on trouve ses armes frappées sur des volumes publiés après sa mort. [.] Ce dernier fer [fer n°3] n'a, en raison de son style, certainement pas appartenu à Thomas de Morand ; peut-être a-t'il été exécuté au XVIIIe siècle pour être apposé sur les volumes donnés en prix en souvenir du donateur, en remplacement des anciens fers. 


mrvrm1

591
España (Madrid)
Mitglied seit: 18/06/2010

  Zu Favoriten hinzufügen

Schau dir die letzten Artikel an, für die du Interesse gezeigt hast